Retour accueil - Logo Lo Blog de La Félixe

Observés depuis les Landes, les potins des photographes, graphistes, webmasters, marketeurs, arrosés d'écologie, saupoudrés de partage, de solidarité et d'éthique.

Fermer

Abonnez-vous à Lo Blog et téléchargez gratuitement le petit bouquin 'Les mots étranges des petits mondes du marketing, du Web, du graphisme, de la photo et de la communication.'


 

En validant ce formulaire, vous accptez que votre adresse email soit ajoutée à notre base de données afin de recevoir des offres spéciales et lettres d'information. Cette base est interne à La Félixe et ne sera jamais cédée ou revendue à des tiers. Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en nous écrivant à contact AT lafelixe POINT com

Purple Rain, Purple Raïïïn !

Publiée le 19-01-2018      

Source/Infos : www.instagram.com

Partager sur Facebook Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn Partager sur Viadeo Partager sur Twitter

Ou quand les marchands de couleurs revisitent la symbolique des cultures populaires.

Chaque début d'année, tous les graphistes vous parlerons de la couleur de l'année Pantone. En 2017, je vous avais présenté le vert Greenery. En 2018 ce sera Ultra Violet, 18-3838 de son nom de code : ' une nuance de pourpre cosmique et spirituelle '.
Et là, c'est vraiment intéressant !

Vous n'êtes pas ans ignorer, ne serait-ce que de façon intuitive, la symbolique des couleurs. Elle est culturelle, différente selon les pays, les us et coutumes et les religions. En occident on a l'impression qu'elle se dilue dans la démarche du "toujours plus original que les autres". En Chine par exemple, elle est encore très présente. Pour preuve, le récent voyage présidentiel et les dissertations des médias sur le choix judicieux du rouge de la robe de Brigitte Macron, qui, dans l'Empire du Milieu, incarne la chance et le bonheur.


image

Besoin d'un petit rappel ? Et bien chez nous :
  • rouge = agressivité, danger, sexualité, passion
  • bleu = sagesse, sérénité, mélancolie
  • vert = espoir, nature, échec
  • jaune et orange = chaleur, dynamisme, traitrise
  • noir = mort, vide, tristesse, élégance
  • blanc = pureté, innocence, enfance
On voit que, à part le blanc, chaque couleur possède les 2 cotés positif et négatif. Bien sûr cette liste est très réductrice; tout dépend des nuances et de la façon de les utiliser.

Mais revenons-en à notre violet. Pantone le décrit évidement en positif :
' De l’exploration des nouvelles technologies à celle de la galaxie, en passant par l’expression artistique et la réflexion spirituelle, la nuance Ultra Violet est intuitive et ouvre la voie à ce qui reste à venir. Complexe et contemplative, Ultra Violet suggère les mystères du cosmos, l'intrigue de ce qui nous attend et les découvertes au-delà de ce que nous sommes aujourd'hui. Le ciel nocturne vaste et illimité est symbolique de ce qui est possible et continue d'inspirer le désir de poursuivre un monde au-delà du nôtre. Nous vivons à une époque qui demande de l'inventivité et de l'imagination. C'est ce genre de créativité, d'inspiration qui caractérise Ultra Violet. Une couleur qui pousse notre conscience et notre potentiel à un niveau supérieur. De l'exploration de nouvelles technologies à d'autres galaxies, jusqu'à l'expression artistique ou la réflexion spirituelle.'


image

Or, dans notre civilisation d'origine judéo-chrétienne, cela n'a pas toujours été le cas. Le violet est LA couleur controversée par excellence. Probablement car c'est la plus difficile à reproduire exactement (tous les peintres et photographes vous le diront), avec ses infinités de nuances, oscillant en permanence entre le bleu et le rouge.

Au moyen-âge, c'est probablement cette ambiguïté qui l'a associé à fourberie et à la tristesse (elle était surnommée le sous-noir), le pape Innocent III a décrété que ce serait la couleur de la pénitence. Elle était portée par les curaillous pendant les jeûnes (Carême, Noël) et vers 1500, les évêques avec toutefois une nuance un peu plus rouge pour lui donner un petit coté pourpre antique des empereurs romains.

A partir du 16ème siècle, les rois de France ont commencé à porter le violet à la place du noir en signe de deuil. Ce qui fait que, pendant longtemps, même jusqu'au milieu du 20ème siècle, le violet était le code pour un deuil pâlichot, c'est à dire d'une période qui tire à sa fin ou d'un parent éloigné.

Vers le milieu du 19ème, les artistes impressionnistes ont vu en lui la beauté de la lumière du crépuscule, et représentaient ainsi un lien entre notre monde et l'au-delà. Il reste encore fortement associée à la magie et au surnaturel, employé à outrance par tout ce qui touche à l'ésotérisme et au spiritisme.

Ce n'est réellement qu'après mai 68, grâce à des créateurs de mode et artistes, que le violet s'est échappé du coté obscur de la force.

Dans le texte descriptif de Pantone, on voit qu'il conserve toute sa dimension ambigüe, écartelé entre le bleu et le rouge, mais qui est interprété maintenant en positif en le dérivant en mystère à élucider.


Coté déco, le violet reste complexe. Selon que sa nuance tire plus sur le bleu ou plus sur le rouge, les associations esthétiques ne seront pas les mêmes. C'est pour cela qu'on préfère souvent le marier avec des tons neutres comme le blanc, le noir, le gris plus ou moins chaud (crème), ou bien avec sa complémentaire qui est le jaune.
Pour notre Ultra Violet Pantone 2018, les premiers qui s'y sont frottés l'on marié avec du fuchsia foncé ou de l'orangé, voir même du doré ce qui fait très classe.

Allez, si vous avez lu jusqu'ici, vous avez bien mérité une douceur : une petite violette de Toulouse cristallisée au sucre ? Mmmmm !

Crédits : Pantone artists (@SaatchiArt, @teis.art)



Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible.
Je m'inscris à la newsletter

7 - 6 =